Newsletter

Lettre F

*

Fake news

 Combattre une fake news avec un fake argument n’accrédite que davantage celle-là quand le pot aux roses est découvert.

*

 Les arguments d’aucuns journalistes ou autres ironisant sur la bêtise de certaines fake news et de ceux qui les croient, laissent à penser que la naïveté est somme toute très bien partagée.

*

 Les plus grandes fake news ne sont pas à craindre du futur, car c’est au passé qu’elles appartiennent. Elles sont les croyances dont on a fait les dogmes et certitudes sur lesquels est fondé notre présent et s’envisage l’avenir.

*

 Les fake news, c’est comme les sectes ; les fake qui convainquent deviennent des vérités comme les sectes qui triomphent deviennent des religions.

*

Les vérités d’aujourd’hui sont des fake news d’hier qui ont cons vaincus. N’en reste que l’inertie qui cons damne.

*

Famille

  Image fractale de l’Humanité, où tout y est.

*

Fan

  Inconstruction au travers d’autrui.

*

Fayotage

  Cette manie de toujours demander, pour les flatter, leur avis sur tout à des gens dont on peut avoir besoin, sur des sujets auxquels ils ne connaissent rien.

*

Fédérer (ou syndiquer, ou associer etc)

 L’argument collectif pour l’objectif individuel. Le niveau fractal au-dessus du chacun pour soi. L’altruisme feint.

*

Fermeture

(Voir Ouverture)

*

Filtres1

 Ah les fameux filtres, avatars de nombre de soignants  à l’instar de rituels, protocoles, minéraux et j’en passe, qui sont à la conscience ce que sont à la foi, les boules à neige des boutiques de pélerins.

*

  « Ceci n’est pas une pomme » disait Magritte.

… Et un filtre n’est pas un concept.

1 Note pour thérapeutes.

*

Flatter

 C’est fou le nombre de gens qu’on ne remercie pas de faire leur travail… si on n’a pas peur qu’ils s’arrêtent.

*

Foi

 « La foi, c’est accepter, alors même qu’on ignore la Finalité, d’être soi-même la Causalité. » Je ne peux m’empêcher de citer de temps à  autre cette géniale définition, du non moins génial Dr Jean-Louis Brinette (créateur de l’étiomédecine),… à l’intention toutefois de celui qui la possède ou en rêve.

*

  Obsolescence de la religion… ou des sectes.

*

Folie

  Comme elle est un diagnostic, il y a risque à prononcer le mot, d’être poursuivi pour exercice illégal de la médecine ; ce qui fait que le pouvoir médical protège les gens de pouvoir… que la folie atteint au bout du chemin, enfin beaucoup plus précocement de nos jours.

*

  Attracteur étrange du pouvoir (comme le lit de la rivière est celui des eaux de pluie en montagne.)

*

Folie(2)

  La collusion entre le pouvoir qui mène à la folie, et l’argent, n’est pas le résultat d’une addition mais d’une élévation à la puissance de l’un par l’autre, quelque chose du genre PouvoirArgent.

  Leurs ministres ont beau jouer aux cons finement, les fous ne voient plus la spirale dans laquelle ils sont et on n’apprend pas aux malhonnêtes qu’ils le sont.

  À plus rien ne sert de discuter…

*

Folie… normale

 La banalisation des incivilités.

*

La Folie Normale ou banalisation des incivilités aggrave la méfiance, l’égoïsme, l’indifférence et programme l’homm’solescence affective.

*

Fonction (Certains hommes font la)

 S’il en était de tous les militaires comme certains que je connais, il n’y aurait de guerres… que guère, lors que tant de pacifistes sont dans des absolus. Mais il y a des politiques, souvent des pots-lytiques quand ce n’est pas des pots-cata-lytiques.

 Si tous les médecins étaient comme trop peu il en existe, il y aurait moins de iatrogénie et leur nombre serait bien suffisant. Mais il y a des lobbies et leurs recettes.

 Si tous les commerçants avaient en face leurs clients, il n’y aurait pas tant d’arnaques. Mais le virtuel sécurise plus les truands que les paiements.

 Il est une minorité dont le paradigme est affectif, qui sont dans le respect ou n’ont pas abdiqué. Mais il y a  tant d’intérêts.

*

Foncionnerf

  Le nerf de la fonction.